Jour 15 - Des rencontres prévues … et surprise!

Jean-Charles vient me chercher au petit matin. J’ai une entrevue à Radio-Canada radio à Rouyn. Nous arrivons à la station…. où il y a plusieurs hommes qui surveillent les environs. Je me dirige vers la porte avec mon bâton de marche; on me dévisage. Je me présente, « Dr. Vollant » en expliquant la raison de ma présence et…. Je rencontre la personne qui cause tant de surveillance : le ministre Bernard Drainville! Je le salue et lui souhaite bonne chance pour ses projets. Je comprends maintenant pourquoi tant d’effervescence si tôt le matin.

Après l’entrevue, nous rejoignons notre groupe à la Place de la citoyenneté, là où la marche s’est terminée hier. De nouveaux marcheurs sont parmi nous. Nous marchons donc dans les rues de Rouyn, accompagnés de voitures de police qui assurent la sécuritéjusqu’à la sortie de la ville. Avant de quitter la ville, je visite deux écoles. En premier lieu, l’école Notre-Dame-de-Grâce, une école primaire. J’y suis accueilli par la directrice qui fut une de mes patientes le printemps dernier! Quelle coïncidence! Elle est ravie de m’accueillir comme je suis ravi qu’elle se porte bien! Et je rencontre les élèves; je parle aux petits…. les rêves sont un si beau sujet de conversation! Ils sont à l’écoute… et, comme tant d’autres enfants, transfèrent eux aussi leurs rêves dans mon bâton de marche! Le deuxième arrêt est à école de formation professionnelle Niskamoon où l’on forme des travailleurs qui œuvreront dans les centrales hydroélectriques. C’est un programme instauré par Hydro-Québec. J’y rencontre de jeunes adultes qui se préparent consciencieusement à effectuer un travail digne et valorisant. Je leur parle de mon cheminement, du projet. Ils sont très attentifs et intéressés; le bâton a ici aussi son effet! Je suis fier de ces jeunes! Ils seront des modèles pour leurs communautés. Nous partageons un dîner durant lequel je signe plusieurs autographes sur les cartes Innu-Meshkenu.

Nous reprenons la route pour nous rendre à Beaudry, village au sud de Rouyn-Noranda. Là, 50 à 60 jeunes des Centres jeunesse de Val-d’Or et Rouyn-Noranda nous rejoignent pour faire un bout de route avec nous. Ils sont les bienvenus; après nos 22 kilomètres, ces jeunes sont une transfusion massive d’énergie et de jeunesse qui nous permet de faire le reste de notre trajet de 33 kilomètres d’aujourd’hui! Ils nous donnent des ailes!

Nous nous marchons en direction de Cloutier où,une fois arrivés, nous montons le camp.

Nous mangeons ensemble un goûter préparé par les Centres jeunesse, que nous remercions chaleureusement! Ensuite, je partage mon expérience avec les jeunes, je leur parle de l’importance des rêves…. Mon bâton de « mille rêves » en devient un de dix-mille; les jeunes des Centres jeunesse ainsi que leurs moniteurs y transfèrent aussi leurs propres rêves! Mon bâton de marche devient un contenant de rêves pour les enfants de 5 à 99 ans!

Nous nous préparons pour la nuit, qui sera froide. Je suis exténué et je tombe rapidement dans un profond sommeil…. j’ai même oublié d’appeler Ginette, pour le blogue du jour! Il faut avouer que marcher 33 kilomètres, c’est épuisant! Nous devons faire le plein d’énergie, car demain, nous marcherons entre 35 et 40 kilomètres!!

Je dédie mes efforts de la journée au peuple naskapi de Kawawachikamach; pour vous, frères et sœurs, je souhaite la santé et le meilleur pour votre communauté. J’envoie aussi mes prières et mes pensées à M. Fernand Cloutier, un de mes patients. Puissiez-vous être fort et garder une attitude positive en vue de guérison.