Aujourd’hui, je me suis réveillé à 6 h 30. À 8 h, je me rendais soigner mon petit cousin Arthur Picard. Ensuite je me suis rendu à l’École Uaushkaikan et j’ai rencontré le directeur Jean Vollant et les élèves, divisés en deux groupes : secondaire 1 à 3 et secondaire et 4 et 5. Les conférences ont été intenses, allumées. C’est mon cœur qui a parlé. Mon message s’est voulu essentiellement un message d’espoir. Il est important de rêver et de marcher vers nos rêves en y apportant tout l’effort nécessaire. Le soleil se lèvera toujours et il faut garder espoir même dans les moments difficiles. Il est importance de se réaliser et de jamais ne se décourager. J’ai aussi glissé un mot sur la prévention de la toxicomanie. En effet, l’alcool et la drogue sont souvent juste une façon d’engourdir ses problèmes et ses difficultés. Pourtant, après, les problèmes sont toujours là et peut-être encore plus importants. J’ai aussi abordé les thèmes de la prévention du diabète, de l’importance de bouger, de faire du sport. À 10 h 45, nous avons effectué une marche de trente minutes de 2,5 km avec les élèves. Ce fut un moment de dialogue et d’échange très inspirant. À 11 h 30, je suis parti en direction des Islets Jérémie avec Christian Rock qui m’a reconduit en voiture. Un gros merci Christian! Là-bas, Guy Bacon, Éric Hervieux, Serge et Britannie Mistokosho ainsi que Jennika Fontaine nous attendaient. Juste le temps de ramasser un sandwich et le départ se fit à 11 h 50. Cinq minutes après le début de la marche, Gaétan Picard est venu se joindre au groupe. Les conditions de marche étaient idéales puisqu’il faisait chaud et beau et qu’une petite brise venait nous rafraîchir. Nous sommes arrêtés quelque cinq minutes à l’entrée du village de Colombie pour prier à l’endroit où mon grand-papa est décédé en 1982. Je me suis rappelé que c’est Gaétan Picard, mon colocataire de l’époque, qui me l’avait annoncé. Je me suis souvenu de tout le support qu’il m’avait apporté en encore aujourd’hui, il était à mes côtés. Ce fut un moment touchant et émouvant. Puis, les ampoules nous ont fait perdre quelques joueurs : de valeureux guerriers qui sont tombés au combat. M. Jean-Louis Bellefleur, de Natashquan, a ramené nos guerriers à Pessamit après nous avoir donné à boire et surtout, nous avoir beaucoup fait rire. Guy Bacon et moi sommes arrivés à Forestville à 18 h 15 après une marche totalisant 30 km. Bravo Guy, je n’aurais jamais pensé que tu aurais réussi. Gaétan Picard et Éric Hervieux ont aussi franchi le fil d’arrivée. Guy et Gaétan continueront avec nous pendant quelques jours. M. Marjorique Pinet nous a ramenés de Forestville à Pessamit. Un gros merci à Marjorique. Ce fut une superbe journée! Demain, le départ se fera de Forestville à 9 h et l’arrivée est prévue à la Baie-des- Bacons à 17 h. Au total, 35 km de marche sont prévus. Nous arrêterons au cimetière de St-Anne de Portneuf pour nous recueillir devant la tombe de mon frère, celui que je n’ai jamais connu de son vivant puisqu’il a été adopté.