Voilà nos deux aventuriers qui commencent leur long périple, qui ne s’annonce pas de tout repos. Forcés de rejoindre Vieux-Fort en motoneige, ils ont dû affronter un blizzard qui a soufflé à 70 km/h; ils ont avoué avoir trouvé cela éprouvant. Une fois là-bas, ils furent accueillis par un résident, Garry McDonald, qui offrit aux deux aventuriers et à leurs conducteurs l’hospitalité pour la nuit et un bon repas pour récupérer de leur dure journée. Mardi matin, ils mirent leurs raquettes sachant très bien que la journée serait difficile puisque la tempête hivernale s’imposait encore à eux. Les traces et les indications étaient imperceptibles, puisqu’elles disparaissaient dans pas moins de 2 pieds de neige fraîche. Face à autant de neige, ils changèrent leurs raquettes pour leur modèle traditionnel, beaucoup mieux adapté à ces conditions. Ce n’est que beaucoup plus tard qu’ils atteignirent le camp nº 23, épuisés et totalement vidés. Stanley raconte à quel point sa journée a été exigeante : « Je n’ai pas de mots, je n’ai jamais trouvé ça aussi tough! »  À peine se remettent-ils de leur journée qu’ils entreprennent déjà la prochaine, qui comptera 25 km, soit 5 km de plus qu’aujourd’hui. Les braves aventuriers prévoient tout de même arriver à St-Augustin vendredi midi. Ils auront besoin de beaucoup d’encouragements pour continuer et surtout une volonté de fer pour affronter cet hiver acharné.