Couché vers 22 h 30, je m’étais très vite endormi, mais à 1 heure du matin, j’ai été réveillé par un sifflement strident. Je croyais que ce bruit agaçant venait d’un de mes confrères, que c’était un ronflement particulier. C’était le bruit d’un cricket qui était dans la tente! J’ai fini par me rendormir malgré l’intrus toujours dans la tente.

Johnny Cash était notre réveille-matin! La journée s’annonce encore belle et chaude. Après les tâches habituelles et le déjeuner, nous recevons des gens de Pikwakanagan venus marcher avec nous. Nous faisons le cercle de partage avec les nouveaux arrivants.

Je marche aujourd’hui avec le Chef Whiteduck et un de ses conseillers; nous parlons d’enjeux territoriaux, linguistiques et culturels. Je mentionne que j’étais venu à Pikwakanagan lors de mon passage à l’hôpital d’Ottawa; je mentionne aussi le travail que j’avais effectué avec Maureen Kaufeld et Peggy Dick pour instaurer une entente entre l’hôpital universitaire et la communauté de Pikwakanagan. Il m’annonce que l’une de leurs citoyennes, que j’avais rencontrée lors d’une de mes visites, est maintenant médecin à Sudbury. Cette nouvelle me fait un énorme plaisir… je récolte un rêve!

L’équipe de CBC me demande de faire une petite mise en situation pour le documentaire. On a trouvé un endroit qui ressemble à l’Espagne et je dois faire comme si j’étais sur le chemin de Compostèle.

Je rejoins quelques marcheurs au Café Kukumiss et nous reprenons la route vers de l’Île aux allumettes où est monté notre campement. Les moustiques sont omniprésents et très voraces! Nous nous rendons ensuite au centre communautaire; j’y rencontre l’ainé, Skip Ross et son porteur de pipe. Nous assistons à une cérémonie de smudging (purification à la sauge), du sac à parole et de la plume d’aigle animé par M. Ross. Nous faisons tous une prière qui sera dirigée vers le grand esprit par la pincée de tabac jeté au feu; la fumée transportera notre prière vers le Très-Haut aidé de la plume d’aigle.

Sébastien nous annonce qu’il nous quitte ce soir. Le travail l’appelle et la vie doit reprendre son cours. Il repartira avec Adèle et Stéphanie qui sont venues pour assister à la cérémonie et nous apporter des cupcakes.

Je dois mentionner que nous avons souligné l’anniversaire de Cody; nous partageons gâteau et cupcakes avec lui pour l’occasion avant de tous prendre le chemin de nos tentes.

Cette journée est pour les Micmacs; nous serons de retour chez vous dans 2 ans.

Sébastien, tu seras dans nos souvenirs à chaque coup de pagaie!