Il y a pire que les coqs pour se faire réveiller le matin; il y a les volées d’outarde caquetant de toutes leurs forces vers le Sud! Leur cri est non seulement très fort, mais aussi constant et sans fin! Devant leur insistance, nous nous levons, et déjeunons de crêpes avant de préparer notre journée.

Nous avons trouvé, ici à Pembroke, le « Soapy Joe Luxury Laundromat and Dog Wash », une aire de laverie pour les vêtements….. et pour les chiens! Nous prenons donc un peu de temps pour laver notre linge sale en famille! Avec la chaleur des derniers jours, ce ne saurait être un luxe!    Quelques-uns décident de faire quelques courses, d’autres vont au Tim Horton pour un bon café alors que moi, je me rends à l’école Équinox, une école francophone alternative primaire et secondaire. Nous prenons un temps de repos, car demain sera une bonne journée.

Plus tard en après-midi, je suis kidnappé par l’équipe de tournage pour une durée de deux heures. On souhaite trouver un champ pour faire quelques entrevues, question de n’avoir que le son de la nature, sans bruit urbain. Nous en trouvons un grand et nous mettons au travail. Quelques minutes après s’être installés et avoir commencé l’entrevue, un fermier décide de démarrer son tracteur….. Il nous faut tout ramasser et recommencer ailleurs!

Nous arrivons au camp à la nuit tombante; le chef Galbrand est à l’œuvre! Au menu ce soir : brochettes de bœuf et salade de macaroni. Je suis agréablement surpris de notre cuisinier; il y a très peu de perte de nourriture. S’il y a des restes, ils font soit partie du prochain repas ou sont intégrés à une autre recette!

Plus tard, plusieurs d’entre nous se couchent tôt. Je me rends au Tim Horton pour recharger mon iPhone qui est à sec! Je reviens vers les 10 h : 30. Nos tentes étant montées sur la plage qui est en ville, les bruits ambiants ne sont pas les mêmes qu’en forêt. J’ai donc de la difficulté à rester endormi; un chauffard, trop près de notre campement, s’amuse à faire gronder le moteur de son camion… Des campeurs plus loin fêtent un peu fort. Les bruits d’animaux sont parfois dérangeants… mais les bruits d’humain le sont plus, car on ne sait jamais si leurs intentions sont bonnes ou mauvaises.