Jour 9 - Avalanche de câlins waswanipiens!

…. Avec la nuit sous la tente et le frisson qui m’a assailli toute la journée, j’étais aux anges de voir qu’il y avait une baignoire dans notre appartement pour la nuit. Nous passions la nuit dans une résidence pour le personnel médical en transit à Waswanipi; ce sont des logements attitrés aux gens qui viennent pour travailler pour la communauté durant un court laps de temps. Alors….. J’ai pris un long bain… pour relaxer mes muscles endoloris et ma hanche qui me fait souffrir. J’ai pu ensuite faire une série d’étirements pour m’aider à bien dormir… J’EN AI TANT BESOIN!! Toutefois… Il y a un bruit tonitruant qui pourrait bien saboter ma nuit de sommeil : Jean-Charles dort depuis 21 heures et il RONFLE! ….. Mais je suis si fatigué que je ne tarde pas à en faire autant!

Au matin, nous nous préparons et nous rendons au Centre des ainés pour déjeuner avec Alan Cooper, John Dixon, des marcheurs rencontrés hier et plusieurs ainés avant de nous rendre à l’école primaire de Waswanipi. Là, nous rencontrons les petits jusqu’aux grands de sixième année. Accompagnés du directeur, Michel Brancheau, nous visitons les petits de la maternelle et pré-maternelle qui sont pleins d’amour etd’affection. Ils sont très faciles à faire réagir; je n’ai qu’à leur crier : « Comment allez-vous?? », et ils me crient : « GOOOOOD!!! »… Je leur parle des rêves… du bâton des 2000 rêves… On parle de leurs rêves….. La présentation se déroule formidablement bien… tant que j’ai droit à une avalanche de câlins et de colleux!! Je visite ensuite les autres cycles en trois groupes. C’est une magnifique école! Propre, chaleureuse… bien équipée! J’aime particulièrement la belle agora où l’on peut rencontrer tout dans un confort inégalé.

On se rend ensuite à la dispensaire, un autre bel endroit! On y rencontre le directeur, Alan Moar. On rencontre le personnel médical et non médical. Je rencontre aussi un jeune étudiant de médecine de troisième année de Mc Gill qui fait un stage de 1 mois ici. Une expérience qui démystifie le travail en région et donne le goût de venir pratiquer en région et en communauté. Avec les étudiants en stage, il y a un toujours des médecins à la clinique, on ne voit pas de problème de manque de médecins. Un bon moyen de démontrer que la pratique en région n’est pas toujours négative. Il y a aussi un dentiste… La clinique a pour projet de travailler à la prévention du diabète… Une belle clinique, bien équipée et dynamique!

On retourne au Centre des ainés pour un dîner d’orignal et de doré avant notre visite de l’école secondaire. Ici, 160 jeunes en 4 groupes nous attendent. Je leur raconte l’histoire de ma vie et des rêves, mais je leur dis surtout d’éviter la drogue et l’alcool qui peut transformer les rêves en cauchemars… Je leur parle des gens que l’on connait qui ont été fortement affectés par ces fléaux pour éviter les problèmes… de ma mère qui en est décédée… qu’il faille faire courageusement face à l’adversité; qu’il ne faut pas oublier que le soleil se lève même après la plus noire et la plus longue des nuits! Et nous partons marcher dans la communauté tous ensemble en suivant le camion de pompier!

J’ai dit aux jeunes que dans 2 ans, je reviendrais les voir lors de la marche Innu Meshkenu d’hiver 2016 pour laquelle nous avons rencontré les communautés et la grande nation crie pour nous assurer de leur appui pour l’organisation. Rien ne vaut une visite en personne pour établir des bases solides.

Et nous quittons en direction d’Oujé-Bougoumou….. pour la dernière étape de notre périple de l’hiver 2014.