Nous avons tous dormi sous les tentes! Je croyais bien que la pourvoirie Mekoos était pour hier, mais en fait, c’est pour ce soir! Nous nous sommes couchés à 20 h… et nous sommes endormis aussitôt.

Nous nous levons tous autour de 6 h. Éric allume le feu… De 7 à 8 h. Nous déjeunons… Bagages et ensuite réunion pré-marche. Je tiens ensuite ma clinique de pieds; les blessures commencent à être nombreuses… ampoules, fascistes, tendinites…

La température est clémente et douce; -3… La glisse est parfaite. Et nous partons…

Angela, notre marcheuse colombienne, qui étudie en anthropologie à l’Université du Québec à Chicoutimi. Elle s’intéresse aux Premières Nations et aux Autochtones. Angela a un problème de genoux. Nous l’avons aidé à pouvoir finir le trajet, ce qu’elle a fait avec beaucoup de détermination. Léo, du groupe des Black Bears, a fait un bout de chemin avec elle.

Je marche avec Kokom Cécile, notre ainée. Kokom Cécile a avec elle son petit chien de 4 mois, Betty, qui passe plus de temps dans le traineau à se faire tirer par sa kokom! Avec Cécile, nous parlons des pensionnats, de leur dureté. Kokom Cécile me raconte qu’elle passait 10 mois sans voir ses parents et combien elle trouvait cela difficile. Elle me confirme les histoires sordides que j’ai entendues de la part d’autres aînés.

Je fais un bout de chemin avec Emma et Claudia, deux jeunes de Wemotaci… Avec Diane aussi! Elle vient de Rouyn-Noranda. Diane a fait partie de l’émission-réalité “Destination Nord-Ouest », durant laquelle ces gens partaient de Montréal vers Winnipeg en rabaska. Une aventure extrême au possible, sans huile à mouches dans les grandes chaleurs en plein bois! Je ne l’avais pas reconnue! Je lève mon chapeau à sa témérité et à son courage.

Nous avons avec nous un groupe de jeunes de Kitigan Zibi, de Wemotaci, de Manawan et de Rapid Lake. Sous la supervision de Marc-André, ils s’entrainent à être des aides-logisticiens. J’ai été témoin de notre niveau d’esprit d’équipe qui nous habite. Deux de ces jeunes, Troy et Angelo, n’étaient pas adéquatement habillés et surtout chaussés pour le trajet. Tous se sont cotisés pour fournir à ces deux jeunes les vêtements appropriés pour l’occasion! Ils sont heureux et reconnaissants! Quel élan de solidarité sans égal!

Tout le monde finit les 20 km de marche. On monte 10 tentes autour des bâtiments de la pourvoirie. La vue sur le lac est magnifique! L’esprit d’équipe est à son meilleur. Et nous nous installons pour la nuit.