Jour 6 - Bonjour Opitciwan et Senneterre!

Dimanche nous avons quitté, Jean-Charles et moi, Chicoutimi en direction d’Opitciwan. Nous sommes accompagnés d’Annabelle Fouquet qui est là pour filmer, prendre des photos et écrire des articles. En arrivant vers 15 h, nous nous sommes dirigés vers l’aréna où se tenaient les finales d’un tournoi de hockey. On y reconnait avec plaisir plusieurs visages familiers, celles de marcheurs des marches antérieures. Des visages qui rappellent de bien beaux souvenirs!

Nous étions hébergés chez Ginette Awashish où nous avons soupé en compagnie de son conjoint, Larry Cleary, et de ses frères Jacquelin, Adélard et Roselin qui avaient marché avec nous il y a deux ans. Ils se préparaient à faire la marche Moteskano prévue pour le lendemain. Ginette avait cuisiné pour nous un délicieux souper de mets traditionnels. Merci à Ginette pour son accueil inégalé! C’est vraiment apprécié!… Et fatigués de cette exténuante journée, nous nous quittons pour la nuit.

Au  petit matin, nous levons et déjeunons. Je dois rencontrer les jeunes de l’école primaire tout à l’heure! 390 étudiants que je verrai en trois groupes. Je ne me lasse pas de partager mon expérience, de les encourager à poursuivre leurs rêves… Et c’est tellement valorisant de voir ces grands yeux curieux, avides d’en savoir plus!

Nous prenons une pause entre deux rencontres pour nous rendre au départ de la marche Mostekano; 50 à 60 personnes sont à la ligne de départ. Ils marcheront 2 semaines; 300 kilomètres au nord du réservoir Gouin. Je les rejoindrai plus tard, car je dois auparavant me rendre à l’école secondaire Mikisiw. Là m’attendent une cinquantaine de jeunes de secondaires 3 à secondaire 5. C’est toujours un grand plaisir à cet âge; mes présentations prennent souvent l’allure d’une discussion! On me pose beaucoup de questions, ce qui démontre bien l’intérêt qu’ils portent à mon projet! Les jeunes ont des cadeaux pour moi; on m’offre un t-shirt signé par tous et une grande photo de moi lors de mon dernier passage ici! J’ai aussi reçu des beignets attikameks de la directrice, Annie! Kitci mikwetc à tous!

Et c’est en motoneige que nous rejoignons les marcheurs Moteskano pour les accompagner durant quelques kilomètres… Nous avions amené nos raquettes! Nous marcherons donc un 5 kilomètres ensemble… un 5 kilomètres que je savoure! La marche me manque tellement! Je tire le traineau de William sur 1 ou 2 kilomètres… avant que la motoneige des policiers d’Opitciwan nous ramène à la communauté. Assis derrière le conducteur… je me retourne et je regarde la belle file indienne à travers la forêt enneigée… J’aurais tant aimé rester!

Nous devons quitter pour Senneterre. Nous saluons tout le monde pour le bel accueil. Le chemin vers Senneterre est difficile; seules deux traces de roues ponctuent la route! Rien n’est dégagé sur une distance de 90 kilomètres! Nous arrivons finalement au Centre d’amitié de Senneterre vers 17 h 40… On nous y attendait depuis 17 h! Je livre alors un témoignage, en anglais et en français… très intense! Nous partageons un souper avec tout le monde… Un bon repas… et un gâteau sur lequel on peut lire wachiya (bienvenue en langue crie). C’est avec surprise qu’on nousremet un chèque de 500.00 $, montant ramassé lors du raquette-O-thon. KITCI MIKWETC à tous!!! C’est tellement généreux de votre part!!! Plusieurs jeunes restent avec nous pour parler un peu plus… Et nous quittons pour Amos, où nous passerons la nuit.