Jour 8 - Des gâteaux... Des rêves… Et des étoiles!

La nuit sous la tente s’est bien passée. J’ai toutefois eu un peu froid malgré mes dessous en laine mérinos. J’aurais bien dû amener mon sac de couchage plus chaud; mon sac de couchage -3 degrés n’aurait sans doute pas suffi si ce n’avait été du  sac d’appoint qui le double. L’appelle de la nature se fait sentir et je dois sortir…. Et soudain, le froid n’a plus raison de moi. LA BEAUTÉ DU CIEL ÉTOILÉ me fait oublier que j’ai un peu froid! Un ciel brodé d’étoiles, tant qu’on en perd les constellations! ABSOLUMENT IMPRESSIONNANT! C’est désarmant comme on peut se sentir petit devant telle immensité sidérale… Et je retourne dans ma tente me rendormir avec en tête, les plus belles images célestes.

Vers 5 h 45, nous commençons à bouger, nous levons et nous transportons vers la tente « prospecteur » où Simon allume le feu dans notre poêle de fonte. Une belle chaleur nous envahit le corps et le cœur; et nous préparons le déjeuner; des toasts selon l’« Innue », eh oui! On les colle sur les côtés brûlants du poêle… lorsqu’elles sont prêtes, elles tombent d’elles-mêmes! Je dévore mon déjeuner labradorien de toasts recouverts de Nutella et de chicoutés! Un délice qui me soutiendra tout l’avant-midi. Nous devons ensuite ramasser notre équipement, tentes et matériel et sommes prêts à nous rendre à l’endroit où nous avons arrêté hier. Non seulement nous devons faire les 28 kilomètres qui nous séparent de Mary’s Harbor, mais nous devons y être avant 13 h. J’ai des écoles à visiter.

Et nous nous mettons en route… à la vitesse de l’éclair! Nous maintenons une vitesse de 6km/heure, ce qui est rapide pour les marcheurs que nous sommes. Nous réussissons à maintenir une cadence d’enfer tout au long de notre trajet. Nous sommes sans doute inspirés par le couvert brumeux qui nous enveloppe. Nous rencontrons plusieurs personnes, dont les travailleurs de transport Labrador-Newfoundland qui travaillent sur la route. D’ailleurs, vous devriez voir leurs expressions quand ils nous demandent vers où l’on se dirige comme ça et qu’on leur répond : « Goose Bay! »

Je me surprends en marchant si vite… je me trouve en forme et j’en remercie l’Au-delà! … et je dédie mes efforts de la journée à la nation anishnabe (algonquin). N’oubliez pas que nous vous visiterons l’hiver prochain. Le 18 février prochain, nous quitterons le territoire attikamek pour nous rendre en territoire anishnabe; nous partirons de Manawan, en passant par Kitigan Zibi (Maniwaki), jusqu’à Kitcisakik. Et l’automne prochain, de Kitcisakik vers Lac-Simon, Val-d’Or et l’Abitibi-Témiscamingue au complet. Je vous dis donc à cet hiver et à l’automne prochain où nous marcherons ensemble sur la terre de vos ancêtres.

… Perdu dans mes pensées, je me prends à rêver d’une caravane, d’un véhicule motorisé, d’un véhicule aux couleurs d’Innu Meshkenu qui nous suivraient et nous permettrait de pourvoir à nos repas, de faire mes cliniques de pieds à la chaleur et au sec, de pouvoir être hébergé loin de chez nous… Un camp de base ambulant, quoi! Rêvasser… Rêvasser…….Une terre fertile où germent les idées! Et c’est en rêvassant de la sorte que nous arrivons d’abord à Lodge Bay, et ensuite à Mary’s Harbor une heure à l’avance!

Je me dois de mentionner que c’est aujourd’hui l’anniversaire d’Éric Hervieux. Depuis 2 ans, il fête son anniversaire avec nous, sur la route! Je te souhaite donc une bonne fête et le meilleur pour toi, mon ami! … Éric devra se reposer un jour ou deux; il souffre d’une blessure à la cheville. Sophie marchera à sa place.

Je me rends à l’école de Mary’s Harbor. Je rencontre une centaine de jeunes de maternelle au secondaire 5. On nous accueille; ils sont contents de nous voir. Je suis touché de voir combien mon message de persévérance et d’encouragement semble atteindre ces jeunes… Je perçois l’impact dans leur regard. NE LAISSEZ JAMAIS TOMBER, POURSUIVRE LE RÊVE, LE RENDRE RÉEL… Les obstacles sont là pour nous rendre plus forts, meilleurs! Aux plus vieux, je parle beaucoup contre les liqueurs douces qui sont bourrées de sucre, des boissons énergétiques remplies de caféine, qui sont non recommandées voir nocives pour le développement des jeunes…. Et nous sommes tous partis à la marche ensemble.

Je me joins à mes compères et amis pour le souper. Ce soir au menu : MÉGA-IMMENSE HAMBURGERS! Nous dévorons tous avec appétit! Le bœuf est sûrement plus gros au Labrador! ILS SONT TELLEMENT ÉNORMES, CES HAMBURGERS! Et en plus, pour l’anniversaire d’Éric, un gâteau et crème glacée! J’ai tellement mangé j’en ai mal au ventre!

Nous nous retirerons bientôt pour la nuit… Un dernier message : Helena et Anastasia, nous nous attendons avec impatience.