Jour 5 - Rencontres inspirantes... et médailles olympiques!!

Je me suis levé ce matin en entendant la bonne nouvelle que nous avions 2 nouvelles médailles olympiques! Fabuleux réveil! Tout en écoutant les reportages de Sotchi, je me suis préparé et j’ai rejoint Jean-Charles, le coordinateur du projet Innu Meshkenu, pour déjeuner et parler de la journée à venir.

Aujourd’hui, nous sommes attendus par les jeunes et le personnel de l’école de Matimekush… 7 groupes d’élèves de maternelle à secondaire 5. Je dois dire qu’ici un défi psychique, mental et psychologique…. et par-dessus tout, linguistique m’attend : 7 présentations données en innu et en français simultanément! Un défi éprouvant à l’extrême et très exténuant! De transmettre sa passion intensément, dans les 2 langues demande des forces surhumaines! Toutefois, l’effort fut bien récompensé; les jeunes ont démontré un intérêt sans égal et étaient très réceptifs à mon discours. Je suis heureux et comblé de voir que mon message porte et touche le cœur et l’esprit de plusieurs. Certains sont très émotifs après la rencontre… d’autres viennent nous voir, veulent nous parler un peu plus longtemps. Quand je pense que mon but premier dans cette aventure était d’inspirer un ou 2 jeunes de chaque communauté… Le résultat s’avère exponentiel!

Nous sommes allés nos bagages à l’hôtel avant de rejoindre le chef de Kawawachikamach, Noah Swappie avec qui nous avons mangé en discutant de l’éventuel engagement de sa communauté lors de la marche de 2015…… Tout en jetant un œil sur le match de hockey Canada / États-Unis. Notre discussion nous permettra de développer sur des bases fiables l’organisation de cet évènement qui brillera par le partenariat entre Naskapis, Innus et Inuits.

Nous quittons le chef et nous rejoignons une trentaine de personnes, étudiants, professeurs de l’école de lac John pour une marche de 3 kilomètres en direction de l’aéroport. Durant le grand cercle de partage, je livre mon message… que je souhaiteque chacun réalise ses rêves sans se décourager. J’ajoute que je reviendrai les revoir l’an prochain pour une plus longue marche…. et ainsi passer de la parole à l’acte. Et nous entreprenons notre marche vers l’aéroport où nous nous embarquerons pour quitter vers Québec.

Une fois à bord de l’avion, une belle surprise m’attendait. Dans l’avion à côté de Jean-Charles et moi étaient assises deux étudiantes inuites de Kuujjuaq et leur accompagnatrice Donna Davis. Elles étaient en route pour Ottawa; elles se rendaient à la mini-école de médecine de l’Université d’Ottawa. Cette mini-école est née d’une idée que j’avais eue lors de mon passage à cette université en 2006 et qui a été reprise par Dr. Kitty. Et je leur dis de saluer le Dr. Kitty pour moi. Je leur donne de l’information sur le programme de médecine… quelles démarches suivre pour entrer dans les différents programmes universitaires québécois. En parlant, Diana, une des deux étudiantes, mentionne qu’elle connait Joé Juneau et qu’elle joue au hockey! Enthousiasmée, elle me dit vouloir continuer ses études à Montréal l’an prochain et jouer au hockey! Quelle rencontre inspirante!

À bord de l’avion nous rencontrons aussi le responsable aux études collégiales de la corporation Kativik, un certain Jason avec nous avons parlé des défis de l’éducation pour nos peuples.

J’aimerais remercier la communauté de Matimekush et Kawawachikamach pour l’accueil chaleureux et inoubliable! Ce n’est qu’un au revoir….. On se revoit sans fautes, l’an prochain!