Jour 13 - Anniversaire et poutine

Hier, c’était l’anniversaire de notre marcheuse française, Frédérique! En plus de nombreux vœux, elle a reçu une variété de gâteaux qu’elle a partagés avec nous tous. Encore une fois, Frédérique, un bel anniversaire À TOI!

Donc, comme mentionné hier, j’ai dormi dans la tente Prospecteur chauffée avec quelques marcheurs qui s’occupaient de chauffer le poêle. Je dois dire qu’ils prennent leur tâche au sérieux, car il faisait TELLEMENT CHAUD!! Tant et autant que j’ai dormi le sac de couchage grand ouvert toute la nuit! Au matin, après avoir déjeuné et préparer le matériel, je suis allé faire un petit tour au restaurant le Routier 117 question de recharger les piles de mon cellulaire et de mon Ipad, et aussi de pour m’occuper d’affaires pressantes pour l’université.

Aujourd’hui, j’ai visité les jeunes de l’école Louis-Querbes de Cadillac. Cette fois-ci, je suis accompagné de plusieurs marcheurs : Éric, Gaétane, Brigitte, Shamo, Marc-André. Je rencontre les jeunes du primaire en premier lieu. Ici aussi, la magie opère; ils sont toujours aussi réceptifs! Des yeux allumés et toujours aussi empressés de passer leurs rêves dans le bâton de marche. Aussi, les jeunes de l’école secondaire de Malartic sont venus nous rencontrer ici même! Je partage mon expérience ici également. Je partage avec quelques étudiants; un jeune thaïlandais d’origine me dit qu’il aimerait bien entrer en médecine. Il avoue toutefois avoir quelques problèmes à maitriser son français. Et je l’encourage à persévérer même s’il a besoin de plus de temps… Une autre étudiante se demandait si elle finirait son secondaire. Jel’encourage fortement à le faire, car dans le cas contraire, les embuches à trouver du travail sont nombreuses. Je lui dis qu’elle a la chance d’être bilingue; finir son secondaire 5 lui ouvrira des portes, c’est certain. Nous nous rendons tous à l’extérieur pour une marche tous ensemble.

Nous retournons à la marche; il fait beau, mais nous avons un vent de face. Nous réussissons néanmoins à faire notre 26 kilomètres, qui se termine par une d’énormes côtes dont la ‘côte à Johanne’ très connue des gens de la région. Et nous marchons quelques kilomètres supplémentaires pour en avoir moins demain. Nous arriverons à Rouyn-Noranda et nous aurons plus de temps une fois là.

Nous revenons au campement en autobus; une bonne soupe nous y attend. J’ai un peu de temps devant moi et j’en profite pour me reposer un peu. On prépare du poulet barbecue pour souper. Toutefois, Frédérique sera initiée à la cuisine québécoise; un mélange de frite belge et de fromage français, avec une touche québécoise….. UNE POUTINE! Sophie l’a ramené d’Amos pour elle! Elle a apprécié!

Pendant que les autres marcheurs se préparent pour la nuit, Jean-Charles et moi en profitons pour nous rendre au restaurant; l’internet y est offert et quelques dossiers doivent être réglés.

Mes pensées aujourd’hui vont à mes enfants : Chloé, Sophie et Xavier que j’embrasse fort. Je dédie aussi ma journée au peuple abénaquis que j’ai vu en 2012. Le meilleur pour vous tous!