Ce matin, nous nous sommes réveillés à 5 h 30. À 6 h, nous déjeunions tous ensemble au chalet. Par la suite, nous avons fait nos bagages puisque ce soir, nous ne dormirons pas ici. À 8 h, l’agent Patrice Vachon (Mushini) est venu me chercher pour m’amener à l’école primaire Marie-de-l’Incarnation pour une rencontre avec les élèves. Trois présentations furent faites (une pour chacun des cycles) à l’aide d’un montage visuel que j’avais concocté. Par la suite, nous avons marché avec tous les enfants dans la communauté. Puis, je me suis rendu à l’école secondaire de Bergeronnes avec l’agent Mushini pour me rendre compte que la présentation que je devais faire était à 14 h et non 10 h 30. J’ai donc décidé de marcher en direction des Escoumins, soit environ 2 km. Peu après, j’étais de retour au chalet pour ramasser tous les bagages. Puis, nous avons attendu Mikaël Kanape, notre escorte pour la semaine qui vient, avec un camion. Nous avons laissé Serge Mestokosho à l’arrêt puisqu’il devait retourner à Pakuashipi pour des raisons familiales. Nous avons acheté quelques sandwichs à l’épicerie et nous avons mangé sur le pouce devant la magnifique Baie-des-Escoumins. À 13 h, nous avons recommencé à marcher au Cap-bon-Désir en direction des Bergeronnes. À 13 h 45, Mikaël est venu me chercher pour m’amener à l’école secondaire (à la bonne heure cette fois…) où j’ai effectué deux présentations traitant de la prévention du suicide, de la toxicomanie et de l’alcoolisme, de la réussite scolaire et de l’importance de rêve et de tout faire pour réaliser ses rêves, et ce, pour le 1er et le 2e cycle. Dans les groupes, il y avait quelques étudiants d’Essipit, mais surtout des Allochtones. Les étudiants ont été très attentifs. J’aimerais d’ailleurs en profiter pour remercier la direction et les professeurs de l’école primaire d’Essipit de même que de l’école secondaire de Bergeronnes pour leur soutien et de leur collaboration exceptionnelle. À 15 h 30, j’ai rejoint, sept kilomètres plus loin, l’équipe de marcheurs d’aujourd’hui soit Brinannie Mestokosho, Éric Hervieux, Guy Bacon, Gaétan Picard et Jennika Fontaine. Nous avons traversé la partie montagneuse de Tadoussac. Le temps était magnifique. Il faisait beau et chaud et un petit vent venait nous rafraîchir. L’énergie était palpable dans l’air. Aujourd’hui, c’était la dernière journée de Gaétan qui avait comme objectif de se rendre à Tadoussac puisqu’il doit retourner travailler. Nous sommes arrivés à Tadoussac 18 h 30 après 30 km de marche au total. En arrivant, je me suis aspergé de l’eau de la baie de Tadoussac, là où mes ancêtres Vollant (métis wendat et belges) avaient débarqué au 18e siècle. Nous avons pris une photo de famille et nous avons dit au revoir à notre ami Gaétan en compagnie de sa femme et sa sœur Pauline. Nous nous sommes par la suite rendus à Sacré- Cœur, à la ferme Cinq Étoiles. Demain, c’est 40 km qui sont prévus. Mikaël viendra nous chercher à la ferme et nous nous rendrons marcher à la jonction de la route 172 et de la route 138. Merci à la ferme Cinq Étoiles pour leur commandite et leur support.