Ce matin, nous avons déjeuné dans le grand chalet de la pourvoirie du Castor Blanc. Je tiens ensuite ma clinique des pieds; je dois adéquatement préparer mes blessés à affronter les 30 kilomètres qui nous séparent de Maniwaki et Kitigan Zibi. Le démontage du camp va bon train. Nous accueillons 5 marcheurs de Kitigan Zibi venus se joindre à nous.

Nous partons donc à 10 heures. La marche n’est pas facile, car il neige à plein ciel… en fait, il fait tempête et la route est difficile. Au quinzième kilomètre, la médaillée olympique Sylvie Bernier, la présidente de l’Association médicale du Québec, la Dr. Ruth Vander Stelt et Carl de Québec en forme, se joigne à nous pour le reste du trajet. Nous marchons le trajet de 15 kilomètres dans la bonne humeur, tant que la marche de 2 h 30 donne l’allure de 15 minutes!

Nous arrivons vers 15 h 45 au Château Lodge de Maniwaki où nous nous étions tous donné rendez-vous. Nous nous dirigeons ensuite vers le Centre jeunesse de Maniwaki où nous sommes attendus par les gens de la communauté pour faire un bout de chemin jusqu’à l’école. Nous y rencontrons Anita Tenasco, directrice de l’éducation à Kitigan Zibi. Là, un festin nous attendait avec banderoles et décorations. Nous mangeons tous ensemble, des gens de Maniwaki, de Wemotaci, de Manawan… Très bel accueil festif! Les chefs Gilbert Whiteduck et Paul-Émile Ottawa, qui nous suivent depuis le début de la marche, sont de la partie!

Nous avons droit à des chants, des danses, à un « round dance » et aux joueurs de tambours traditionnels; tous participent. J’ai le plaisir de rencontré le Dr. Raven Dumont, jeune docteure anishinabe et étudiante en pédiatrie, que j’ai connu bien avant qu’elle n’entre en médecine et qui m’avoue que j’étais une inspiration pour elle; aussi, la Dr.Émilie Beaudoin, à qui était mon élève lorsque j’étais directeur du programme de médecine de l’Université d’Ottawa. J’éprouve une grande satisfaction à voir le fruit de mon mentorat. Nous devons dire au revoir à quelques-uns de nos marcheurs qui doivent nous quitter. Ce n’est pas chose facile quand des liens se sont tissés. Ils vont nous suivre via internet et nous garder dans leurs prières.

J’aimerais remercier la Clinique médicale de Kitigan Zibi qui nous a gracieusement ouvert la clinique pour nous permettre de soigner les cas de blessures les plus pressants. Certains avaient besoin de se faire retirer des ongles. Éric Petiquay remporte la « palme d’or » des pieds les plus blessés! C’est un blessé qui subit la marche avec bravoure!

Un gros merci à tous les gens de Maniwaki et de Kitigan Zibi pour ce fantastique accueil! Ce fut une réception qui restera longtemps dans la mémoire des marcheurs…. Et je quitte absolument vidé de toutes mes forces.